Jeudi 25 Mai 2017

Ce magazine en ligne est consacré à la Veille Technologique et à l'Innovation, principalement dans les domaines des technologies nouvelles et de l'informatique.

En partenariat avec l'ASPROM, il permet d'aborder l'activité quotidienne en matière d'audiovisuel, de télécommunication, d'informatique et d'électronique.

Il présente des articles à la pointe de la technique, rédigés par des spécialistes de premier plan.

Sponsoring
Les français sont devenus des internautes et des mobinautes avertis
Publié le 30 Novembre 2015

L'ARCEP et le Conseil général de l’économie (CGE) viennent de publier les résultats de l’enquête annuelle sur les usages du numérique en France réalisée pour le CREDOC*. Et ils confirment que les français sont devenus de véritables internautes et des mobinautes avertis. 

Premier enseignement : les usages data du mobile explosent. L’équipement en tablettes tactiles et en smartphones continue de progresser à un rythme soutenu avec une croissance, en un an, respectivement de 6 points et de 12 points. Aujourd'hui, 35% de la population est équipée d’une tablette et plus d’un Français sur deux d’un smartphone. La prolifération des smartphones contribue largement à la croissance des usages de l’internet mobile au sein de la population. 52% des français utilisent le mobile pour naviguer sur internet, 44% téléchargent des applications et 36% se servent du mobile pour géolocaliser un restaurant, un bar, etc. Les messageries instantanées (WhatsApp, Hangouts, etc.) fédèrent 25% d’adeptes.

Second enseignement : l’équipement en téléphonie mobile dépasse désormais l’équipement en téléphonie fixe. 92% des français disent aujourd'hui disposer d’un téléphone mobile. Cette tendance est également confirmée par l’évolution des volumes de communications vocales : près des deux tiers du trafic proviennent de téléphones mobiles au deuxième trimestre 2015.

Troisième enseignement : 84% des Français sont "internautes". D'ailleurs, la totalité des 12-17 ans est "internaute". Et parmi ces internautes, nombre d'entre eux sont des usagers quotidiens (81% soit 68% des Français). Ce taux est supérieur à 90% pour certaines catégories de la population: les 18-24 ans (94%) ou les cadres (90%) par exemple.

Quatrième enseignement : de nouveaux usages émergent et les usages déjà bien installés continuent de progresser. Ainsi, 51% des Français écoutent ou téléchargent de la musique sur internet, 35% regardent ou téléchargent des films, des vidéos ou des séries, 37% regardent la télévision sur internet, en direct ou en rattrapage, 52% participent aux réseaux sociaux. Parmi les adeptes des réseaux sociaux, la part de ceux qui s’informent sur l’actualité par ce canal a bondi de 17 points entre 2012 et 2015.

Parmi les usages émergents suscitant l’appétence des Français, citons :

  • la domotique. La part des individus qui pensent utiliser à l’avenir des services de domotique (commande à distance d’appareils électroniques) est passée de 25 à 33% entre 2011 et 2015, la part de ceux utilisant déjà ce type de dispositifs est passé de 4 à 6% dans le même temps.
  • le livre électronique. La pratique a doublé de 4 à 8% dans le même intervalle.
  • les appareils connectés destinés à la santé et au bien-être suscitent l’intérêt de 28% des Français, les balances connectées 24% et les dispositifs d’analyse du sommeil 21%.
Enfin, les préoccupations des consommateurs restent fortes en ce qui concerne la protection de leurs données personnelles. 83 % d’entre eux craignent notamment que ces données soient utilisées à des fins commerciales. Le besoin de confiance se ressent plus particulièrement dans le domaine sensible de la santé, mais une attente plus générale se dessine. 

* Réalisée en juin 2015 par entretiens en face-à-face auprès d’un échantillon de 2 209 personnes représentatif de la population française de 12 ans et plus, cette étude de référence porte sur l’équipement et les usages du numérique. Pour accéder à l'intégralité du baromètre du numérique édition 2015 : cliquez ICI.

Source: ITRnews.com